French Tech : un enjeu de croissance pour la France dans la monde

Piloté par la Mission French Tech au sein du ministère délégué à l’Economie numérique, le mouvement French Tech mobilise des écosystèmes numériques sur les territoires pour former un hub d’envergure international et fédérateur de croissance pour la France. En effet, tout l’enjeu de la French Tech est de hisser notre pays en tête des nations numériques grâce à l’émergence de champions capables de générer des dizaines de milliers d’emplois. Pour y parvenir, la mission a développé des réseaux thématiques précis, situés partout dans le monde, dont la FinTech où l’on retrouve Equiteasy autour des métiers du financement d’entreprise.

Quels sont les réseaux thématiques de la French Tech ?

Que l’on soit startup, investisseur ou accompagnateur de startups ou contributeur, au sens large à l’écosystème des startups, on peut s’engager dans la dynamique des neuf réseaux thématiques de la French Tech, lancée en 2013, et ainsi contribuer au rayonnement international de la France dans le domaine du numérique.

#HealthTech : #BioTech  #MedTech #e-santé

Ce réseau est composé de 24 écosystèmes et intègre les startups #HealthTech des domaines suivants : santé, médecine, biotechnologies, dispositifs médicaux, bien-être, silver economy.

#IoT  #Manufacturing

Ce réseau est composé de 16 écosystèmes et intègre les startups #IOT #Manufacturing des domaines suivants : internet des objets, objets connectés, hardware, impression 3D, robots, drones, photonique.

#EdTech #Entertainment

Ce réseau est composé de 15 écosystèmes et intègre les startups #EdTech #Entertainment des domaines suivants : éducation, formation, industries culturelles et créatives, culture, média, édition, transmédia, jeux vidéo, divertissement, loisirs.

#CleanTech #Mobility

Ce réseau est composé de 16 écosystèmes et intègre les startups #CleanTech #Mobility : environnement, développement durable, énergie, transports intelligents, nouvelles formes de mobilité, transports collaboratifs, véhicule autonome, ville durable, smart city.

#FinTech

Ce Réseau est composé de 5 écosystèmes et intègre les startups #FinTech des domaines suivants : finance, paiement, néo-banque, gestion de l’épargne, trading, robot advisors, crowlending, crowfunding, assurance.

artefintech

#Security, #Privacy

Ce réseau est composé de 4 écosystèmes et intègre les startups #Security #Privacy des domaines suivants : sécurité, défense, protection des personnes, cybersécurtité et sécurité du numérique, protection des données personnelles.

#Retail

Le Réseau Thématique French Tech #Retail est un réseau composé de 6 acteurs répartis sur 5 écosystèmes des domaines suivants : commerce, distribution, e-commerce, consommation collaborative.

#FoodTech #AgTech

Ce réseau est composé de 5 écosystèmes et intègre les startups startups #FoodTech #AgTech des domaines suivants : agriculture, agronomie,  agroalimentaire, alimentation, restauration.

#Sports

Ce réseau est composé de 6 écosystèmes.

Tous ces réseaux sont abrités dans 13 métropoles labellisées French Tech : Aix-Marseille, Bordeaux, Brest, Côte d'Azur, French Tech in the Alps, Montpellier, Toulouse, Rennes-Saint-Malo, Lille, Lorraine, Lyon, Nantes et Normandie.

La FinTech : un des fleurons de la French Tech

Issu de la contraction des termes finance et technologie, « FinTech » désigne une startup évoluant dans l’univers de la finance et utilisant la technologie — numérique, mobile, IA — pour le réinventer.  

C’est donc une startup innovante qui porte l’ambition de proposer des services financiers plus pertinents et moins chers moins chers, comme dans le cadre du financement d’entreprise, cœur de métier d’Equiteasy une FinTech particulièrement innovante dans sa façon de penser la mise en relation entre les cédants d’entreprise, les repreneurs et les investisseurs.

Connue pour l’agilité technique et ses savoirs des métiers de la finance, les startups FinTech françaises ne cessent de gagner en parts de marché et en crédibilité en France, mais également à l’international, où on les retrouve dans le classement des 100 premières entreprises mondiales, selon le classement KPMG 2016.

Des investissements exponentiels

Le rapport annuel Pulse of FinTech de KPMG, relatif au financement d’entreprise, indique que l’investissement en France a connu un bond de plus de 750 % de 2014 à 2015, passant de plus de 19 millions d’euros à 167 millions. La consolidation qui a suivi cette progression a confirmé l’intérêt des investisseurs pour ce secteur : 167 millions de dollars de fonds levés par les FinTechs françaises en 2017, quand les britanniques en ont levé 1,65 milliard de dollars.

Le succès de la marque French Tech dépend en grande partie de la dynamique de ses réseaux. La Mission French Tech a donc développé un grand nombre de programmes pour répondre aux besoins des startups, comme la Bourse French Tech et le fonds French Tech Accélération, le Pass French Tech, le French Tech Ticket et le French Tech Visa, le French Tech Diversité.

Ce mouvement est donc clairement un succès, notamment si l’on tient compte de la profusion d’incubateurs, de nos excellentes écoles d'ingénieurs, de la concurrence des régions et métropoles pour créer des écosystèmes à leur échelle. Cependant, même si le président Macron est le meilleur ambassadeur de la French Tech, il est clair qu’il faudra encore investir bien des millions, voire des milliards d’euros, pour arriver au niveau des concurrents de la France à l’échelle planétaire dans le domaine de l’innovation numérique.